Un chatbot n’a-t-il qu’une intelligence artificielle?

Home/Non classé/Un chatbot n’a-t-il qu’une intelligence artificielle?

Un chatbot n’a-t-il qu’une intelligence artificielle?

Selon un article publié par les Échos, 70% des demandes effectuées sur les chatbots créés sur Messenger ne reçoivent aucune réponse. Ce chiffre indique-t-il que la puissance d’un robot conversationnel est encore limitée?

Comprendre les problèmes des chatbots pour mieux les améliorer:

Toutes les grandes marques commencent à comprendre l’utilité d’un chatbot pour leur service client. Certaines ont encore du mal à les maîtriser et vivent une expérience plutôt chaotique. Il arrive que ces assistants virtuels n’arrivent pas à comprendre les requêtes des utilisateurs et proposent des réponses plutôt décevantes. Les chatbots ont encore une faculté cognitive assez limitée qui les empêchent d’être à 100% autonomes.  Il est impératif d’analyser l’intelligence du chatbot pour déceler la faille. Jusqu’à maintenant, toutes les réponses que le chatbot doit fournir sont intégrées à la main. Cependant, chaque internaute a son propre langage et sa manière de poser une question, l’anticipation est assez difficile dans ce cas.

Quatre problèmes qu’il faut résoudre pour un chatbot plus performant:

Les chatbots sont donc face à quatre problèmes majeurs: la robustesse, la limite de couverture, la maintenance et le coût du développement. Pour l’instant, les chatbots n’arrivent à comprendre qu’une partie des comportements humains. Si l’utilisateur n’utilise pas les bonnes expressions, l’agent conversationnel n’arrive pas encore à le comprendre. La mise en place du chatbtot jusqu’à ce qu’il soit entièrement autonome nécessite du temps. L’intégration des réponses se fait manuellement. C’est une tâche assez fastidieuse qui engage la disponibilité des développeurs. Ils doivent égalent se documenter pour permettre au chatbot de proposer l’instantanéité que les utilisateurs recherchent quand ils envoient une requête. Cette documentation étayera les connaissances du chatbot afin qu’ils puissent proposer des réponses plus complètes que possible.

Pour développer un chatbot efficace, il est important de dépasser ces obstacles afin que cela n’ait pas d’impact sur l’image de la marque. Il est important que le chatbot puisse apporter des réponses pertinentes à chaque requête des utilisateurs.

Machine Reading, pour la création d’un chatbot autonome :

Pour un chatbot plus autonome, il faut adopter de nouvelles solutions. La Machine Reading est une méthode permettant au robot conversationnel de se documenter tout seul pour répondre parfaitement aux demandes des utilisateurs. Il est important qu’il comprenne ce qu’il lit et qu’il puisse le transcrire dans son langage. Ainsi, il pourra construire une phrase. Il est également important qu’il puisse comprendre le sens des mots dans leur contexte, et non dans leur sens propre (un domino peut être un jeu mais également un élément utile dans un branchement électrique). Il pourra alors construire une liste de question-réponse qu’il pourra utiliser pour interagir avec les utilisateurs.

Le “Machine Reading” apporte une réelle “intelligence” au chatbot. Cependant, pour qu’il soit efficace, il faut lui proposer des documentations de qualité. Il représente l’image de la marque et de ce fait il doit avoir une information complète sur un produit ou un service afin qu’il puisse répondre parfaitement à toutes les questions qu’on lui posera.

Cette solution permet au chatbot de s’améliorer au fur et à mesure qu’il discute avec les utilisateurs. L’agent conversationnel pourra supprimer progressivement toutes les réponses non pertinentes qui se trouvent dans sa base de données.

2018-01-12T16:12:12+00:00 novembre 27th, 2017|Non classé|0 Comments

Leave A Comment